Nangten Menlang - Centre Médical Bouddhiste

Gyulu

En ce moment, nous vivons dans l’existence temporaire. Nos vues sont toujours en train de changer et nos émotions également. Ce qui nous rend heureux un moment s’en va le moment suivant. Et en raison de cela, notre bonheur est la plus grande cause de souffrance. Cela n’a pas besoin d’être comme cela. Si nous pouvons couper à travers l’illusion de l’existence temporaire, si nous reconnaissons que rien n’existe de la manière que l’on croit et que tout est une projection de notre pensée, alors nous pouvons exister infiniment.

La pratique Gyulu nous donne les outils pour couper à travers l’illusion. Avec cet enseignement, nous apprenons à éplucher les couches de l’illusion afin que l’on puisse se voir soi-même. Nous allons devenir ainsi conscients à quel point nous sommes affectés par l’émotion et par la saisie de nous-mêmes. La plus grande source de notre illusion est le concept du soi. Nous croyons en l’idée d’un soi séparé et nous agissons à chaque instant conformément à cette croyance, ce qui habituellement veut dire que nous agissons par colère et attachement. Lorsqu’on le cherche, nous réalisons qu’on ne le trouve pas. Mais nous réalisons cela seulement si nous cherchons vraiment.

Le Gyulu est la pratique du corps illusoire. Nous apprenons à reconnaître l’illusion d’une “personne” solide. Nous apprenons à reconnaître l’illusion d’ « avoir ». Nous apprenons à reconnaître l’illusion des emotions negatives. C’est de cette manière que nous apprenons à voir la vraie nature des phénomènes. Nous apprenons à voir avec les yeux de sagesse.

Peut-être que nous n'allons pas complètement nous libérer de l’illusion avec cette pratique Gyulu, mais nous aurons assurément moins de souffrance dans notre illusion. Peut-être que nous n’allons pas nous libérer complètement de la douleur, mais nous en aurons en tout cas moins.